Instagram Facebook Newsletter

Faire corps / Avril 2020

  • Prendre le crayon comme la parole ! Dire, témoigner, faire savoir, par tous les moyens, pour faire corps. Malgré le confinement imposé. 

  • Encore plus qu’hier et dès aujourd’hui, nous devons faire corps collectivement pour vivre nos retrouvailles avec et pour tous les publics.

    Plus que jamais, nous avons besoin de moyens pour défendre l’art et la culture comme un service public fondamental. Espérer de tous les théâtres une volonté de protéger et de soutenir la parole artistique. Inviter particulièrement les collectivités locales à réaffirmer leur engagement auprès des lieux et des compagnies œuvrant sur leurs territoires. Inciter l’État, les villes, les départements et les régions à ouvrir un espace de dialogue et construire l’avenir avec les artistes. Nous aurons un rôle à jouer pour penser et transposer ce monde en mutation avec les publics.

    En savoir plus

Sidération / Mars 2020

  • Le théâtre convoque la vie pour mieux conjurer la mort et ces jours-ci, il ne faut être en lien ni avec l’une ni avec l’autre.

  • Chers tous,
    Amis, spectateurs, collègues, partenaires, théâtres et lieux publics vides,  

    J’avoue être sidérée.

    Cet état de sidération vient me rappeler de façon brutale à quel point le théâtre est un jeu à plusieurs. Bien avant la réflexion créative que pourrait peut-être m’inspirer ce temps de confinement imposé, se pose celle de l’incomparable pouvoir de notre art vivant : provoquer des rencontres et réunir des communautés humaines non-définies, parfois inhabituelles, souvent surprenantes. Il y a celles que nous composons aves les équipes pour créer et jouer collectivement différents spectacles dans un temps plus ou moins long, celles que nous formons avec les adolescents-acteurs et professeurs le temps d’un atelier court ou régulier, celles que nous inventons avec les habitants, toujours à partir du désir de s’émanciper, d’être acteur de nos vies, vivants.

    En savoir plus

L’Autour / Printemps 2019

  • Sortir de soi, de chez soi, lever la tête et regarder autour : des horizons nous laissent le champ libre

  • Les communautés de spectateurs qui nous accueillent chaleureusement ne comptent pas souvent ceux que nous croisons sur les départementales ou au terminus des autocars.

    Sont-ils oubliés, trop loin ? Nous ne le croyons pas. Pourquoi ne sont-ils pas là ? Qu’est-ce qui les en empêche ? N’ont-ils pas reçu d’invitation? N’ont-ils pas vu les affiches et les plaquettes généreuses des offres culturelles ?

    #L’AUTOUR c’est le désir de poser notre décor ailleurs et de jouer pour une communauté qui s’inventera. Dans notre région, nous nous rendrons au-delà du rond-point, celui par lequel, d’habitude, on ne fait que passer.

    En savoir plus