Facebook
Retour aux créations

JANVIER 2020 / LA BOUCHE PLEINE DE TERRE DE BRANIMIR SCEPANOVIC

Saurait-il, dans ce temps si bref, éprouver assez de souffrance et assez de bonheur pour être convaincu d'avoir réellement vécu sa vie d'homme?

Récit Branimir Scepanovic
Mise en scène Julia Vidit

Avec Laurent Charpentier (distribution en cours)

Dramaturgie Guillaume Cayet
Dessin et vidéo Étienne Guiol
Scénographie Thibaut Fack
Lumière Nathalie Perrier
Prothèses et costume En cours
Son Martin Poncet
Régie lumière et vidéo En cours
Régie son et générale  En cours

Durée 1h15
Tous publics à partir de la 2de

C’est en 2009 que je découvre ce texte de Branimir Scepanovic, merveilleusement traduit par Jean Descat. J’ai tout de suite eu le désir de le mettre en scène mais le petit livre m’a finalement accompagnée dans une longue rêverie solitaire et créative.
L’histoire raconte la poursuite et la mise à mort d’un homme. Elle est d’une grande puissance politique, poétique et sensible. Politique car cette traque irraisonnée d’un homme libre montre la fabrication d’une rumeur collective comme exutoire, dans lequel la masse projettera sa haine mais aussi sa peur de l’Autre.
Puissance poétique car la partition en forme de chant / contre-chant confère au texte un rythme haletant, qui traduit la course poursuite dans sa forme même. La description des états des êtres semble résonner avec l’état des paysages, tous mobiles. Et la direction de la course va de pair avec la direction du poème : vers une fin irrémédiable, et donc vers la mort.
Sensible enfin, car ce héros poursuivi s’essouffle, transpire, s’épuise et nous ne pouvons-nous empêcher de faire corps avec lui. Avec lui, nous voulons finalement vivre et arrêter cette foule tueuse.

Dresser ce texte, c’est une énigme théâtrale passionnante à résoudre.

Elle se résoudra dans un geste qui invente un dispositif mêlant vidéo/ dessin / jeu / lumière / son. Pour le faire, j’ai organisées différentes étapes de recherches espacées dans le temps avant la rencontre avec le public.

En cours de production

Production Java Vérité
Coproduction Studio – Théâtre de Vitry-sur-Seine / Le Carreau-Scène nationale de Forbach et de l’Est Mosellan / Le Pont des Arts –Cesson-Sévigné
Diffusion
Espace 110 – Illzach
Accueil en résidence
Théâtre de Gennevilliers-CDN, Studio – Théâtre de Vitry-sur-Seine
Soutien
DRAC Grand Est, Région Grand Est, Département Meurthe-et-Moselle, Ville de Nancy, Réseau Quint’Est dans le cadre de Quintessence 2018

Ce projet a été présenté dans le cadre de QUINT’ESSENCE 2018 le 16 octobre 2018.

Dossier artistique

Découvrir le travail du dessinateur Etienne Guiol