Instagram Facebook Newsletter

Comédienne, metteuse en scène et formatrice, Julia Vidit se forme à l’École-Théâtre du Passage, puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de 2000 à 2003.  

Au théâtre, elle joue sous la direction de Ludovic Lagarde, Victor Gaultier-Martin, Jean- Baptiste Sastre, Edward Bond, Alain Ollivier et Jacques Vincey. Elle fait l’expérience de Shakespeare, Marivaux, Corneille mais aussi d’auteurs contemporains : Jean Genet, Yukio Mishima, Michel Vinaver ou encore Carole Fréchette. Au cinéma, après quelques courts-métrage d’étude, elle tourne avec Laurent Tuel et Thomas Vincent.  

En 2006, elle crée la compagnie Java Vérité pour mettre en scène Emmanuel Matte dans Mon cadavre sera piégé de Pierre Desproges. En 2009, elle crée un Fantasio de Musset. En 2010, elle monte avec Emmanuel Bémer un spectacle musical Bon gré Mal gré. De 2011 à 2013, artiste associée trois ans à Scènes Vosges – Scène Conventionnée d’Épinal, elle développe deux projets avec la population : Bêtes et Méchants et Le Grand A. Le Faiseur de Théâtre de Thomas Bernhard, créé en 2014 au CDN de Thionville est repris en tournée notamment au Théâtre de l’Athénée.  

De 2014 à 2017, une résidence à l’ACB-Scène Nationale de Bar-le-Duc accueille la création Illusions d’Ivan Viripaev en mars 2015. Pour ce spectacle, Julia Vidit s’associe avec l’auteur et dramaturge Guillaume Cayet. Ils imaginent ensemble une forme participative La Grande Illusion avec 60 amateurs, qui sera donnée lors de la saison 2015/2016. Elle y prépare aussi la création Le Menteur de Pierre Corneille qui sera créée en octobre 2017 à La Manufacture-CDN de Nancy-Lorraine où elle est artiste associée sur la saison 2017/2018. En 2019, Julia Vidit est en résidence au Carreau-Scène Nationale de Forbach où elle recrée La Grande Illusion de Guillaume Cayet avec 80 participants. En complicité avec un dessinateur-vidéaste, elle y prépare la production de La Bouche pleine de terre de Brãnimir Sčepanovič qui sera créée au Studio-Théâtre de Vitry en janvier 2020 et diffusée notamment sur les temps forts numériques des CDN de Reims et Nancy. Une nouvelle création partagée voit le jour à La Scène Nationale 61 : Le Menteur 2.0 se créé en mai 2019 avec des habitants. Par ailleurs, Julia Vidit réfléchit à mettre en scène Chacun sa vérité de Luigi Pirandello, qui sera produit et accueilli par Le NEST, CDN de Thionville-Lorraine en 2022. 

Elle crée régulièrement des formes décentralisées afin de s’adresser aux publics loin de l’offre théâtrale. Elle a ainsi créé Rixe de Jean-Claude Grumberg en 2015 et Dernières pailles de Guillaume Cayet en 2017. Ces deux spectacles sont encore en tournée. En 2019, elle met en place L’Autour, une itinérance artistique en région Grand Est dont le principe est de diffuser un spectacle puis de proposer de nombreuses actions de médiation. Pour rencontrer les publics scolaires et les inviter aux œuvres en salle, Julia Vidit et Guillaume Cayet conçoivent Nous serons à l’heure, Le Menteur 2.0 et Skolstrejk (la grève scolaire), des petites formes très demandées, qui résonnent avec les créations plus imposantes.

Attachée à la transmission, Julia Vidit est formatrice, notamment auprès d’acteurs en voie de professionnalisation. Par ailleurs en 2012 et 2014, elle est assistante à la mise en scène au Théâtre du Peuple-Bussang, en charge la formation des acteurs amateurs. A l’été 2016, elle est metteuse en scène pour Les Tréteaux de France dans le cadre du stage de réalisation à Phalsbourg (57). Depuis septembre 2018, elle accompagne l’émergence de la Compagnie Logos dans la Région Grand Est, au sein des locaux de Java Vérité.

Au centre de ce travail, Julia Vidit réunit des acteurs et des actrices pour porter l’avancée de l’histoire et des idées en ciblant un jeu concret. L’interprétation, précise, trouve son énergie et son émotion dans la franche décision de chercher du sens.