Facebook

papillon

La compagnie Java vérité est une blague très sérieuse, qui aime faire des grands écarts. Parce qu’elle a le souci du sens, des lieux et des publics, elle créé des formes légères et des spectacles plus imposants, s’atèle à des textes contemporains et à des auteurs classiques. Du moment qu’il est question de jouer avec la vérité, l’équipe a de l’élan, et n’hésite pas à convier habitants ou élèves dans la danse.
Depuis 10 ans, Julia Vidit réunit le scénographe Thibaut Fack, l’éclairagiste Nathalie Perrier, le créateur sonore Bernard Valléry et la costumière Valérie Ranchoux, dans la volonté commune de transposer le monde, d’illusionner pour questionner le vrai.
En plaçant l’auteur et les acteurs au centre de la création, la compagnie tente de créer et de faire surgir peut-être, fugaces et pîquants, des hiéroglyphes de vérité. Chaque représentation est une tentative pour révéler le théâtre du monde et celui de l’intime.
Par ailleurs, et dans la volonté d’être actifs avec les publics, elle mène des ateliers de pratique artistique (jeu, écriture, scénographie, lumière) qui sensibilisent les publics. Les outils du théâtre sont un formidable couteau suisse pour s’initier à débusquer les jeux de masques. C’est véritablement l’exploration du théâtre comme un exercice de vérité qui motive toute l’équipe artistique.